Articles associés au mot clé : encours

24 Oct.

Tricot perso #6

tricot perso épisode 6

L'automne est bien installé et il est temps que je vous retrouve pour partager avec vous mes aventures de tricot perso de ces 3 derniers mois. J'avais évoqué la possibilité de transformer ce rendez-vous en format vidéo. Or, je crois que je ne me sens pas encore tout à fait en confiance pour me mettre seule à parler face à la caméra. Toutefois, c'est toujours avec autant de plaisir que je souhaite vous présenter les ouvrages tricot que je réalise sur mon temps libre.

Les projets terminés : 

Le gilet Vitamin D / Heidi Kirrmaier

Tricot perso gilet vitamin D
Tricoté dans le fil Rosários 4 Alfama coloris 21 (rose). J'ai volontairement fait le choix d'opter pour le lin afin de me tricoter un gilet estival. Le résultat est tout à fait à la hauteur de mes espérances. J'obtiens un vêtement très fluide, avec un joli drapé et surtout très frais pour l'été.
Je l'ai tricoté en aiguille 3,5 mm pour obtenir un tissu aérien. Ce fil de lin est pour moi très agréable à tricoter car plutôt souple pour une telle fibre. Il s'assouplit encore plus au fur et à mesure qu'il vit sur soi. (très bon choix par ailleurs pour tricoter en pleine canicule estivale ;-)
Ce modèle est un grand classique de Ravelry et de la communauté tricot. Je suis contente de lui donner une petite touche originale en le tricotant dans un fil végétal.
Il s'agit d'un gilet à pans qui se tricote en top-down (de haut en bas) avec une encolure à augmentations radiales constituée de jours, obtenus par un système de jetés. Ensuite, des rangs raccourcis permettent de créer les deux pans en pointe du devant. C'est donc un gilet qui ne se ferme pas.
C'est un modèle en jersey très simple à réaliser qui permet de bien appréhender la technique des rangs raccourcis. Je le recommande pour des bons débutants car les explications sont clairement rédigées. Seul petit changement que j'ai effectué : j'ai tricoté le corps avant les manches.
Bref, le gilet vitamin D est un classique à avoir dans sa garde-robe et pourquoi pas dans un fil végétal ...

Le châle Géraldine

tricot perso châle Géraldine
Ce châle est tricoté en fil mérinos fingering Féline du Chat qui Tricotecoloris Cabaret et Nocturne. C'est un projet un peu particulier car il s'agit d'une création personnelle pour un cadeau que je fais à ma sœur à l'occasion de son 40e anniversaire.
J'avais très envie de lui créer un châle rien que pour elle, avec un design exclusif. Cela m'a également permis de réaliser un modèle sans le stress de devoir rédiger ensuite le patron. Ainsi, ce tricot a bien sa place dans la rubrique tricot loisir ;-)
Il s'agit d'un châle triangulaire symétrique en top-down avec un montage en garter-tab, tricoté en aiguille 3,5. Il alterne des sections de point mousse, point de riz double et de dentelle en épis de blé. Il se termine par une bande de côte 3/1.
J'ai pris beaucoup de plaisir à le tricoter, d'une part car il s'agit d'un projet très affectif et d'autre part parce que je trouve les teintures de Camille absolument magnifiques.

Les projets en cours : 

La marinière moderne / Tricot Design MCL

tricot perso marinière moderne
Déçue d'avoir renoncé à tricoter le modèle Wrought Iron par Anna Johanna avec mes très précieuses pelotes Allure de La Bien Aimée, je suis heureuse d'avoir trouvé un autre modèle de pull pour mettre en valeur ce très beau fil, coloris Undergrowth et Parchment.
Je tricote ce pull en aiguille 3 mm car le fil est très fin. Le modèle est construit en top-down (de haut en bas). Il commence par une encolure en raglans. Un joli point texturé en semis sur le coloris principal vient donner un bel effet de matière au vêtement.
Malgré, la petite taille des aiguilles, je prends beaucoup de plaisir à tricoter ce projet, à la fois parce que les instructions sont simples et claires et aussi parce que le fil que j'ai entre les doigts est d'une extrême douceur.
Certes, le projet n'avance pas très vite mais cela ne fera que renforcer mon plaisir de le porter.

Le gilet Black Barlow / Marie Amelie Designs

tricot perso gilet black barlow
J'ai craqué pour ce modèle de gilet en col V que propose Marie-Amélie. Je comptais depuis un moment me tricoter un gilet classique noir en col V, indispensable de ma garde-robe. Je suis donc ravie de tricoter ce modèle.
La créatrice propose de tricoter ce modèle avec deux fils, dont un en mohair. Ce qui donne un effet très aérien au vêtement. Pour ma part, je souhaitais donner un effet plus structuré à mon projet et c'est pourquoi j'ai opté pour tricoter deux fils noirs dans une matière plus sèche : Bio Balance de BC GARN et Coast de HolstGarn, tricotés ensemble. Il s'agit de deux qualités en light fingering mélangeant le coton et la laine.
Je réalise mon projet en taille 85, tricoté en aiguilles 3,5 mm afin d'obtenir le même échantillon.
Pour le moment je suis très contente du résultat qui met bien en valeur la partie ajouré du devant du gilet. Le gilet est construit avec des épaules tombantes. On commence par tricoter le dos en jersey tout en utilisant des rangs raccourcis pour former la pente des épaules puis on relève les deux devants. L’encolure en V est simplement construite à l'aide d'augmentations régulières sur chaque demi-devant en points ajourés.
Ce modèle convient tout à fait à des bons débutants car les explications sont précises et très clairement rédigées.

Les chaussettes Abisko / Linda Dubec

tricot perso chaussettes Abisko
Projet à demi terminé, il s'agit de mon tricot nomade que je réalise essentiellement lors de mes trajets en train. Elles avancent donc à petite vitesse. Je les tricote en aiguilles 2 mm dans le fil à chaussette Mondim de Retrosaria coloris 207.
C'est un très joli coloris qui forme de toutes fines rayures au fur et à mesure de la progression du tricot. Le modèle est issu du très beau livre Woods de Making Stories. Il est caractérisé par un joli motif fantaisie qui court du dessus du pied jusqu'en haut de la tige. Le reste de la chaussette est tricotée en jersey.
La patron propose de commencer comme on le souhaite, c'est à dire par les orteils ou la tige. Trois options de talons sont également proposées. J'ai opté pour un montage par les orteils avec un talon en rangs raccourcis à l'Allemande.
Après avoir essayé ma première chaussette, je pense que j'aurais dû la tricoter en aiguilles 2,5. Malgré mon échantillon (tricoté en rond) correspondant, la laine étant assez peu élastique, mon pied a du mal à enfiler la chaussette. Ce n'est pas très grave car je suis bien contente du rendu et la laine est très chaude.

Et voici pour mes tricots perso été-automne 2018. Je vous donne rendez-vous en janvier pour un nouvel épisode !

5 commentaires partager
28 Juin

Tricot perso #5

tricot perso 5

Je vous retrouve pour le rendez-vous saisonnier, celui du tricot perso.  Ce moment où je vous présente les projets que je tricote sur mes temps de loisirs. Ces précieux espaces où le tricot n'est pas associé au travail mais simplement au plaisir.

Je pense qu'il s'agit de la dernière édition rédigée de cette rubrique du blog, car je songe sérieusement à la transformer en petite vidéo. La vidéo permettrait de vous présenter de manière plus vivante mes réalisations et surtout de les voir portées. Qu'en dites-vous? N hésitez pas à me faire part de votre avis sur ce sujet ;-)

Voici donc le bilan des ces 3 derniers mois :

Les projets terminés :
Le Gilet Forest Berry Jacket / Helene Arensen de Fabel Knitwear
Tricoté dans la fabuleuse laine rustique Snaeldan Nappað tógv (2-ply) coloris naturel, je suis ravie du résultat. Après l'avoir re-tricoté dans une taille supérieure, je l'adore. Il est parfaitement ajusté et le rendu de la laine renforce le cachet vintage du modèle.
J'ai trouvé les boutons parfaits en métal, tout rond (comme des boutons de bottines) à l'Atelier de la création à Lyon. Le gilet est fin mais très chaud grâce à sa composition en pure laine.
C'est un modèle de cardigan avec aisance négative. Il se tricote en bottom-up (de bas en haut), en commençant par une large bande de côtes. Les bandes de boutonnage sont tricotées en même temps que le corps. Les manches sont tricotées à part. Elle sont rassemblées au corps ensuite et on termine par l'encolure en côtes. Les deux bandes latérales de motifs sont assez simples, il suffit de suivre les explications écrites rang par rang.
En tricotant ce modèle, j'ai appris à faire des manches ballons et je me suis bien entraînée à tricoter des nopes.
Malgré les informations très succinctes, je vous encourage à tricoter ce modèle. D'ailleurs, une mise à jour du patron intègre enfin les mensurations pour chaque taille.

 tricot perso gilet forest berrytricot perso Sur un nuage 

Le Gilet Sur un nuage / Julie Partie de Lili comme tout :
Projet imprévu, impulsé par ma tricopine Josette (@Jodarlay sur Ravelry) et ma belle-soeur Valérie (@Vallylyne sur Ravelry). Cette nouvelle version vient remplacer celle que j'avais tricotée en laines Phildar.
J'ai choisi de le tricoter dans le fil Merino BB de Fonty coloris beige et j'ai trouvé mon bonheur chez Lanae tricot pour l'associer avec le fil mohair Lace de Lang en coloris vieux rose.
J'ai adoré tricoter cette version extrêmement douce, dans un coloris tendre totalement dans ma zone de confort. Cette fois-ci j'ai pris l'option des côtes fantaisies et je ne regrette pas. Cela donne un petit cachet à ce modèle tout simple et basique.
J'ai tricoté la taille XS et heureusement car il taille grand. Il faut dire que le mérinos de Fonty s'est bien étendu au blocage. Je le trouve alors un peu long. J'aurais dû l'arrêter un peu plus tôt, lorsque mon intuition me le disait. J'ai voulu être une bonne élève et j'ai préféré suivre les dimensions recommandées dans le patron. Je remarque que de plus en plus je n'aime pas porter mes pulls et mes gilets trop longs.
Peu importe, c'est un très beau pull, basique dans une couleur que j'adore, facile à tricoter (tricot repos). Il est très chaud et très douillet. Je le porte facilement avec une paire de jeans.
Un classique de pull loose à intégrer à sa garde-robe!

Les projets encours :
En ce moment sur mes aiguilles, j'ai deux gros projets et une paire de chaussettes.

Je tricote la Marinière Moderne / Marie-Christine Lévêque de Tricot Design MCL. Je la tricote dans un duo de laines de La Bien Aimée, sa fabuleuse qualité Allure, coloris Undergrowth et Parchment.
Je me régale à tricoter ce modèle : patron très bien expliqué, construction simple, et laines fabuleuses. Je tricote la taille S en aiguilles 3 pour la partie à plat, 3,5 pour le corps en circulaire et les manches.
C'est un tricot relax qui va m'accompagner pendant mes vacances. Ainsi, j'espère pouvoir le porter à la rentrée de septembre.

Je viens tout juste de monter les mailles du gilet Vitamin D de Heidi Kirrmaier. Enfin!
Finalement, j'ai opté pour une version estivale dans un fil de lin tout doux acheté chez Lanae, le fil Alfama de Rosarios 4 en coloris rose. Je suis ravie de pouvoir tricoter un fil végétal  et ainsi continuer à me confectionner des éléments pour ma garde-robe d'été.
Le rendu de l'étoffe est très fluide tout en ayant assez de maintien. Le tissu n'est pas du tout mou. Je pense qu'il conviendra parfaitement pour tricoter ce modèle. Je le tricote en taille S avec des aiguilles 3,5.

Enfin, j'ai commencé une nouvelle paire de chaussettes, le modèle Abisko Socks de Linda Dubec, issu du livre Woods de Making Stories. Je les tricote dans la laine Mondim coloris 207, fil également acheté chez Lanae Tricot. Je suis fan du rendu tricoté de cette laine et ravie d'avoir choisi un modèle avec un motif ajouré. Selon moi, le combo fonctionne à merveille. Je les tricote en taille 37 avec 56 mailles sur mes aiguilles n°2 (j'ai les pieds très fins). Je pense opter pour un talon en rangs raccourcis à l'Allemande. A suivre... 

Voilà de quoi m'occuper pendant l'été. Je vais essayer de ne prendre que des tricots perso pendant mes vacances et peut-être aussi un peu de broderie. Et vous, que mettez-vous dans vos sacs à projets de vacances?

 

0 commentaire partager
16 Mars

Tricot perso #4

tricot perso mlle pétronille

©PictYourCompany

 

Depuis fin août, j'ai avancé à petits pas dans la réalisation de mes tricots perso. L'automne-hiver est la pleine saison du tricot. Cela veut dire également pour Mlle Pétronille un planning pro bien rempli. Il me restait donc peu de temps et d'occasions pour sortir mes aiguilles et me tricoter des projets égoïstes.

Sans compter que j'ai rencontré plusieurs déconvenues : j'ai démonté plusieurs projets et j'ai dû jeter à la poubelle un ouvrage terminé. Cela m'a appris à accepter qu'il était important d'avancer à son rythme et que le tricot perso restait pour moi un plaisir, un loisir ! Pas toujours évident quand on fait le choix de réaliser soi-même sa garde robe en mailles. On est alors tenté d'aller au plus vite pour obtenir le nouveau vêtement à ajouter à sa collection. 

Voici donc le bilan tricot perso des ces 6 derniers mois : 

  • Les projets terminés : 

Le Gilet Rilhea / Suvi Simola : la dernière fois que je vous ai présenté ce projet, c'était un encours. Je l'ai terminé début septembre et donc porté plusieurs fois depuis. Il se tricote dans une laine d'épaisseur DK. Je l'ai tricoté en fil Cotton Merino de Drops. Malheureusement, ce que je craignais s'est vérifié. Le coton, même mélangé pour ce type de modèle n'est pas la fibre qui convient le mieux. Le gilet de type boxy demande pas mal de métrage donc le projet final est lourd. Il se déforme au fur et à mesure qu'on le porte. De plus, le coton ne pardonne pas les irrégularités de la maille et cela se voit tout de suite sur un projet en jersey. Dommage, car j'ai adoré le tricoter, sa construction est originale. Peut-être aurais-je envie de tenter à nouveau l'expérience avec un fil plus léger. 

Tricot perso gilet Rilhea

Le Gilet Fimmvörðurháls / Helene Magnuson : J'ai tricoté ce projet dans la pure tradition islandaise avec le fil recommandé par la designer, c'est à dire la Ístex Léttlopi. J'ai découvert comment se construisait un tricot islandais : on débute par les manches, ensuite on tricote le corps de bas en haut en circulaire en veillant à ajouter des mailles pour préparer le steek, puis on ajoute les manches pour tricoter le yoke en dentelle ensemble avec le corps. On termine en réalisant le steek. Les finitions sont faites au crochet, même les boutonnières. C'est la première fois que je réalisais un steek et je suis contente de l'avoir fait dans une laine islandaise qui convient parfaitement pour ce type de technique car les mailles ne glissent pas. J'ai d'abord fait des coutures à la machine, j'ai coupé, j'ai fait les finitions au crochet et j'ai cousu un joli biais à l'intérieur pour couvrir les mailles découpées. Le résultat : un gilet épais, presque une veste pour moi. Je le porte d'ailleurs par dessus un épais T Shirt à manches longues car la laine est trop piquante pour moi. Cela ne l'empêche pas d'être confortable et très chaud.

Tricot Perso gilet islandais

Le Pull Abate / Alicia Plummer : Seul projet généreux de ces derniers mois, j'ai tricoté ce pull pour mon filleul en taille 8 ans. J'ai choisi de le réaliser comme je l'imaginais, en fil Gilliatt de De Rerum Natura coloris Lagon. J'ai eu un véritable coup de coup pour cette laine. Agréable à tricoter, le rendu est superbe et la couleur vibrante. C'est sûr, cette qualité fait partie de mes favorites en épaisseur DK-worsted ! Le modèle est très simple, casual et le patron très bien expliqué. Ce fut un projet idéal pour mes congés de Noël. C'est un beau succès, le modèle a été adopté par mon filleul qui le trouve très chaud et doux! 

Tricot Perso pull Abate

  • Les projets encours : 

Le Gilet Forest Berry Jacket / Helene Arensen de Fabel Knitwear : Total coup de cœur imprévu. J'ai craqué pour ce modèle de gilet rétro. J'ai eu envie de le tricoter dans un fil rustique pour conserver son charme vintage. Suite aux conseils des tricopines sur IG, j'ai opté pour un fil islandais (encore) en coloris naturel, la Snaeldan Nappað tógv (2-ply). Je suis ravie d'avoir découvert ce fil auprès de la boutique "Laines des îles", son rendu est rustique, sec mais ne pique pas du tout. Par contre, j'ai déchanté quand j'ai reçu le patron. Tout d'abord, j'ai dû adapter l'échantillon, comme souvent je tricote trop lâche par rapport à l'échantillon recommandé. Je le tricote avec une demie taille d'aiguilles en moins, sauf pour les manches. Ensuite, aucune indication de mensurations pour choisir sa taille. J'ai opté pour ma taille habituelle S. Mauvaise idée, arrivée sous les aisselles (car il se tricote en bottom-up), je l'ai essayé et drame, bien trop serré! J'ai dû tout défaire et le recommencer en taille M. Enfin, les explications du patron sont minimalistes. Il faut donc avoir déjà de bonnes notions pour tricoter des pulls en bottom-up pour bien comprendre le patron. Pour le moment, je suis contente car le rendu est très beau. J'adore le motif avec les nopes. A suivre...

tricot perso Forest Berry jacket

Le Gilet Sur un nuage / Julie Partie de Lili comme tout : C'est aussi un projet imprévu. Il se trouve que j'ai choisi de me séparer de la première version que j'avais tricoté dans un fil Phil light de Phildar. Il n'a pas survécu à l'usage. Le fil est de mauvaise qualité et le pull est devenu importable. Je l'ai jeté. Alors que j'avais pour projet d'en refaire un, ma tricopine Josette (@Jodarlay sur Ravelry) m'a proposé de le tricoter en même temps qu'elle et que Valérie (@Vallylyne sur Ravelry). J'ai choisi de le tricoter à nouveau dans une couleur douce comme le premier. J'avais du fil Merino bb de Fonty en stock coloris beige et j'ai trouvé mon bonheur chez Lanae tricot pour l'associer avec le fil mohair Lace de Lang en coloris vieux rose. J'adore cette combinaison. Je me régale de tricoter cette couleur. Sans compter que l'étoffe obtenue est d'une douceur incroyable. Cette fois-ci, ce sera la bonne version!

Tricot Perso Sur un nuage bis

Le Châle Lost in Time / Johanna Lindah : C'est mon projet crochet détente que j'ai commencé à l'apérotricot de Chambéry à l'automne. Comme malheureusement, je n'ai plus trop le temps de m'y rendre ces derniers mois, il est au dodo. J'ai choisi de le crocheter avec mes restes de pelotes Phil Coton 3 de Phildar, qualité parfaite pour ce projet. J'ai choisi un camaïeu de couleurs chaudes dans les tons de beige, ocre et cuivré. Je pense le reprendre avec les beaux jours...

Tricot perso châle Lost in time

  • Mon gros fail : 

Le Pull Wrought Iron / Anna Johanna : J'ai commencé à tricoter ce beau modèle dans les fabuleuses laines de La Bien Aimée, qualité Allure. Alors que je prenais beaucoup de plaisir à découvrir les passionnantes techniques pour réaliser cet ouvrage, je me suis rendu compte au moment de rejoindre le corps sous les aisselles qu'il allait me manquer de la laine en coloris principal. J'ai voulu le tenter mais ce fut un mauvais choix. Il faut bien se conformer à ce qui est mentionné dans le patron concernant le métrage. Résultat : j'ai tout démonté. Toutefois, le projet n’est pas abandonné. Je souhaite le tricoter dans les laines de Madelaine et Filibert en qualité Big Sock, coloris Anvers et Jersey. J'aime beaucoup ce combo!

  • Projets à venir : 

La Marinière Moderne / Marie-Christine Lévêque de Tricot Design MCL : Mes merveilleuses laines de La Bien Aimée ne sont pas perdues. Je vais les tricoter désormais pour cette jolie marinière qui viendra remplacer mon Ravello qui malheureusement a mal vécu. Encore un problème de mauvais choix de fil. Ce sera une version bicolore dans les couleurs Undergrowth et Parchment. J'ai hâte!

Le Cardigan Black Barlow / Marie-Amélie Designs : Je prévois de tricoter ce beau basique car ce sera le parfait gilet noir dont j'ai besoin. Je le réaliserai dans 2 fils doublés : la Holst Garn Coast et le mohair et soie Dentelle de Mohair en Touraine.

Tricot perso à venir

  • Enfin j'ai d'autre envies :

Tricoter les beaux écheveaux Mérinos & Soie de la Fée Fil, coloris Course d’Autruche que j'avais prévu pour le pull Imogen Wool de Carrie Bostick Hoge. Or je crois que j'ai plus besoin de gilet et j'ai un peu craqué sur le modèle Quiet Stars de Joji Locatelli

J'ai compléter flashé sur le coloris Madame Rêve de Yarn by Simone et je le verrai bien sur mes aiguilles pour tricoter enfin un Vitamin D de Heidi Kirrmaier ;-)

Tricot perso Envies

J'espère que je trouverai le temps pour réaliser tous ces projets, plus motivants les uns que les autres...

N'hésitez pas à me parler de vos projets du moment! A bientôt!

0 commentaire partager
16 Jan.

Bien choisir son matériel : la trousse à outils

©PictYourCompany

 

Depuis que je donne des cours et ateliers de tricot, je prends conscience combien il est important d’accompagner les pratiquants dans l’acquisition des bons outils. Au début, alors que nous ne savons pas encore si le tricot va entrer dans notre vie quotidienne, nous choisissons souvent d’apprendre les bases du tricot avec du matériel de seconde main hérité des grand-mères, tantes ou voisines. Puis au fur et à mesure de l’avancée dans la découverte des techniques et modèles, nous nous rendons compte que ces  aiguilles droites ne suffisent plus. C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui d’ouvrir ma trousse de tricoteuse et de vous guider dans le choix de votre matériel.

Les aiguilles

Pour la plupart,  nous débutons le tricot avec des aiguilles droites. Elles sont peu coûteuses voire données par notre entourage. C’est bien suffisant pour apprendre. Toutefois, je peux vous conseiller de privilégier des aiguilles pas trop longues (25 à 35 cm) et pas trop glissantes. Autre élément important, on débute souvent avec des laines d’épaisseur moyenne et donc avec des aiguilles de diamètre 4 à 6 mm.

Très vite, lorsque vous allez avancer dans vos projets de tricot et que vous allez devenir accro – je vous préviens le tricot est une pratique addictive  – vous allez vous rendre compte que vous avez envie de tricoter des modèles en circulaire et surtout dans des laines plus fines. Vous allez vouloir acquérir des aiguilles circulaires dans tous les diamètres.

Je vous recommande alors de faire votre premier investissement de tricoteuse, certes important mais que vous ne regretterez pas. Il s’agit d’un kit d’aiguilles circulaires interchangeables. Ce kit se présente sous la forme d’aiguilles de diamètres différents avec embout, de plusieurs câbles souples de longueurs différentes et de clés de serrage. Il suffit alors de composer les aiguilles selon vos besoins et selon les recommandations du patron. Le système de fixation des embouts est variable selon les marques. Cette possibilité d’avoir sous la main une variété de combinaison d’aiguilles à tricoter est très pratique. Ensuite, vous aurez sûrement besoin d’ajouter des câbles à votre kit, mais il s’agit d’achat peu coûteux.

©AurélieFollain

Les aiguilles de ces kits sont proposées dans différentes matières : bambou, bois de rose, métal inoxydable, plastique, carbone, aluminium. A vous de choisir la matière qui vous convient le mieux au contact mais également dans le passage des mailles sur l’aiguille. Certaines matières sont plus glissantes (métal inoxydable, bois de rose). Attention, les aiguilles en bois sont plus fragiles, surtout pour les petits diamètres. D’ailleurs, certains fabriquants ne les proposent pas en dessous d’un diamètre de 3,5 mm. Enfin, en fonction des marques, le bout des aiguilles est plus ou moins pointu. Les aiguilles au bout très pointu conviennent mieux au travail des fils fins et de la dentelle. Je vous conseille donc de regarder les différents kits proposés sur le marché avant d’en faire l’acquisition, le mieux étant bien sûr de pouvoir les tenir dans vos mains. N’hésitez pas à demander aux tricoteuses autour de vous de vous montrer leur matériel ! Voici une liste non exhaustive des principales marques qui proposent des kits de qualité :

KnitPro: Bon rapport qualité/prix. Pour ma part j’ai commencé avec leur kit Symfonie qui offre une bonne panoplie de diamètres d’aiguilles

Hiya Hiya: plus chers mais très appréciés pour la finesse de la pointe des aiguilles et la mobilité du câble.

Addi: le système de raccordement des aiguilles au câble se fait sans outils de serrage. Bonne panoplie de diamètres d’aiguilles

Chiaogoo : la Rolls des kits d’aiguilles circulaires interchangeables – je rêve de les essayer – Leur particularité est qu’ils proposent des kits avec des aiguilles de longueurs différentes (13 ou 10 cm). Ce kit s’adresse plutôt à des tricoteuses expérimentées.

Phildar propose également un kit d’aiguilles interchangeables et vous trouverez d’autres marques sur le web. Je ne connais malheureusement pas la qualité de ces kits. Je vous mets en garde toutefois sur le type de câble proposé, il est vraiment important que le câble soit très fin et très souple.


La trousse à aiguille

Bien ranger ses aiguilles, c’est s’assurer de ne pas les abimer et de ne pas les perdre. Certains des fabricants proposent les kits directement dans leur trousse de rangement. Voici quelques exemples :

Ces pochettes à aiguilles circulaires sont très pratiques pour le transport. Si vous le souhaitez, vous pouvez également en acquérir des plus personnalisées auprès de créateurs (sur les plateformes en ligne comme Etsy). Ou alors, vous avez des talents de couture, lancez-vous dans la réalisation d’une pochette à votre goût. J’ai réalisé la mienne grâce au tuto gratuit de Margolita : tuto pochette à aiguilles circulaires


Le petit matériel

Je vous conseille également de vous procurer une autre trousse avec tout le petit matériel de mercerie indispensable à la tricoteuse. Cette trousse est composée :

d’une jauge à aiguilles : cet outil va vous permettre de mesurer le diamètre de vos aiguilles et surtout de mesurer votre échantillon. 

d’aiguilles à laine : ces aiguilles à gros chat sont indispensables pour réaliser vos coutures et rentrer les fils. 

d’embouts à aiguilles : ces petits bouchons empêchent les mailles de glisser des aiguilles lorsqu'on range le projet. 

d’un mètre ruban 

de petits ciseaux ou coupe-fil 

d’anneaux marqueurs : très utiles pour vous repérer en début de rang sur les modèles tricotés en circulaire ou pour marquer les raglans et les motifs. 

des arrête-mailles : pour mettre vos mailles en attentes. 

d’aiguilles auxiliaires  ou aiguilles à torsades  


Les sacs à projets

Pour stocker et transporter facilement vos différents encours tricot, je vous conseille de les ranger séparément dans des sacs à projets en tissu. Cela évitera d’emmêler vos pelotes, de perdre vos mailles, de casser ou tordre vos aiguilles ou que vos tricots prennent la poussière.

Vous pouvez simplement récupérer des sacs ou pochettes en tissu publicitaires. Vous pouvez aussi faire le choix parmi de nombreuses créations fait-main plus astucieuses les unes que les autres, spécialement conçues pour les tricoteuses. Ces très beaux sacs à projet sont proposés dans les boutiques de créateur en ligne.

Enfin, si vous avez du talent, rien de vous empêche de les coudre vous-même grâce aux tutos en ligne ou lors d’ateliers créatifs.


Un panier de rangement

Lorsqu'on devient une véritable tricopathe, nous avons tendance à laisser traîner nos encours en peu partout, sur un fauteuil ou le canapé. Et là, attention aux remarques de votre entourage et surtout au risque de casse des aiguilles. C’est tellement facile de s’asseoir malencontreusement dessus ! Je vous conseille alors de dédier un espace dans votre pièce de vie dans lequel vous pourrez ranger tous vos sacs à projets. Cela peut être un beau panier ou un petit meuble placé à côté du canapé.

Pour ma part, j’ai opté pour un sac en papier 


J’espère que ces conseils vous ont été utiles.

La prochaine fois, je vous parlerai des matières premières (fils à tricoter) et des outils pour préparer vos tricots. N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos choix et de vos questions.

A bientôt et bon tricot !

0 commentaire partager
28 Août

Tricot perso #3

tricot perso

©PictYourCompany

Cela fait longtemps que je n’ai pas évoqué ici mes projets de tricot perso. Il s’agit des modèles que je réalise pour moi ou pour mes proches car je suis tellement addict à la maille, que je tricote même en dehors de mon activité professionnelle ! Toutefois, les moments sont plus courts et plus rares. J’accepte donc de prendre plus de temps pour réaliser mes ouvrages.
Je tricote essentiellement le week-end car j’essaie de ne pas ajouter des heures de tricot en soirée à mes journées déjà bien remplies. Je veille ainsi à ne pas me déclencher des douleurs chroniques ou des tendinites.
Je prends beaucoup de plaisir à tricoter les modèles des autres designers. J’apprends beaucoup d’eux.
Voici donc le bilan des objets que j’ai terminés depuis ce début d’année 2017.

En tricot :
Le pull Ravello par Isabel Kraemer
Je l’ai tricoté en Lang Yarns – Merino 200 dans des coloris « marinière classique ». Le patron est très simple à suivre même si j’ai dû m’y prendre à plusieurs fois pour le début ;-) Je suis contente du résultat. Il me va bien. Peut-être les manches sont un peu étroites. Malheureusement, la laine bouloche déjà alors que je l’ai très peu porté.

Le pull Sur un nuage par Julie Partie de Lili comme tout
Ce projet a été un projet super détente. Très simple dans les explications et fluide dans sa réalisation. Il est monté très vite et j’ai adoré le tricoter. Seul bémol, j’ai voulu vider mon stock et utiliser une laine Phildar – Phil Light qui à mon avis ne va pas tenir le choc dans la durée et au fil des lavages. C’est bien dommage, j’aimais beaucoup son rendu très léger et vaporeux. Mais c’est sûr, je le tricoterai à nouveau !

Le châle Jekyll & Hyde par Valentine Abraham
Modèle gratuit offert par la Maison Tricotée de Montréal, j’ai choisi ce modèle car j’adore l’association laine ronde et laine mohair. De plus j’avais en stock les fils parfaits pour ce design. Je l’ai donc tricoté en fil mohair et soie dentelle de Mohair en Touraine avec des fils mérinos de la marque Koigu. Comme j’avais deux écheveaux de 50 gr dans cette qualité, j’ai opté pour une petite variation du patron en faisant des rayures. Je suis ravie du résultat. C’est un petit châle idéal pour l’intersaison.

Le gilet Aube par Charlotte de Fille d’Hiver
J’avais très envie de me tricoter ce modèle de petit gilet court en noir pour en faire un basique idéal pour le printemps. Or, je suis un peu déçue par ma version. Cela est sûrement dû à la mauvaise association modèle/laine. J’ai voulu tester le fil bio balance de chez BC Garn en coton et mérinos. Malheureusement le rendu de l’étoffe est un peu sec et pas du tout élastique. Je trouve le tissu trop lâche, ce qui fait que le gilet est peu structuré. Par ailleurs, mes manches sont à nouveau très étroites. Je dois me résoudre à tricoter les prochaines manches de mes ouvrages dans un numéro d’aiguilles supérieur. Enfin, j’ai eu beaucoup de mal à tricoter du noir, qui en outre ne fait pas ressortir le joli point texturé du gilet.

 

Au crochet :
Le petit châle Lazy Waves Shawlette par Dedri Uys
Cette fois-ci, j’ai été inspiré par un fil que crochetait une de mes tricopines de l’Apérotricot de Chambéry. J’ai donc profité de l’opportunité d’offrir un cadeau à une amie pour ses quarante ans et j’ai réalisé ce joli modèle gratuit en anglais dans le fil Lang Yarns - Jawoll Magic. Il se crochète très vite et le patron est très compréhensible grâce à un pas à pas en photo. Ce design est idéal pour une laine en gradient ou un sock blank.

Le doudou Kira Kangaroo par Lydia Tresselt de Lalylala
Enfin je n’ai pas pu résister à crocheter un doudou pour la naissance de ma nièce. En réalité, je lui ai offert pour ses six mois ;-) J’ai craqué pour le très célèbre modèle Kangourou de Lalylala dans des couleurs douces assez proches des couleurs de sa chambre. Je l’ai crocheté en Phil coton 3 de Phildar. Je suis assez fière du résultat, d’autant que ma nièce s’en est très vite emparée.


 

Mes encours :
J’ai actuellement sur mes aiguilles le modèle de gilet Rilhea de Suvi Simola que je prends un immense plaisir à tricoter. Je le réalise dans un fil de Drops - cotton merino - coloris poudre. Pour l’instant je suis contente d’avoir utilisé ce fil car le tombé est parfait. J’espère seulement qu’il ne va pas trop s’allonger au blocage car il est lourd. La construction du modèle est très astucieuse et le patron en anglais très bien expliqué et fluide. J’ai hâte de le terminer.


Mes projets à venir :
J’ai en partie planifié ce que je souhaite tricoter dans les prochains mois et j’ai déjà associé les laines aux modèles.
Mon prochain projet sera sûrement le modèle de pull Wrought Iron par Anna Johanna, dans les fils somptueux de La Bien Aimée que j’ai achetés à l’AEF en février dernier. Il s’agit de la base Allure en coloris Undergrowth et Parchment.
Pétronille tricot perso Wrought Iron
Dans un tout autre registre, je prévois de tricoter la version gilet du modèle Fimmvörðurháls par Hélène Magnússon. J’ai choisi de le réaliser dans les laines conseillées, c’est-à-dire la Léttlopi en coloris brique, camel et gris chiné.
Pétronille tricot perso Fimmvördurhals
J’ai craqué pour le très beau modèle de pull Imogen Wool par Carrie Bostick Hoge, je compte le tricoter dans un fil Mérinos & Soie de la Fée Fil, coloris Course d’Autruche.
Pétronille tricot perso Imogen wool

Ensuite, j’aimerais me tricoter un gilet long en gris car j’en ai besoin. J’envisage le modèle Campside Cardi par Alicia Plummer en laine Drops Lima coloris gris clair.

Je prendrai le temps de tricoter un pull pour mon filleul à l’occasion de son anniversaire.
J’ai opté pour le modèle Abate par Alicia Plummer que j’aimerais réaliser en laine Gilliatt de De Rerum Natura, coloris sauge ou lagon.

Enfin, dernière envie en date, je ressortirai mon crochet pour me réaliser ce magnifique châle Lost in Time par Johanna Lindah, avec des restes de Phil coton 3 de Phildar, dans un camaïeu de beiges et bruns.

Et vous, vous tricotez quoi en ce moment ? Quels sont vos projets ?

Vous pouvez bien sûr retrouver tous ces projets sur mon profil Ravelry
A bientôt !

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

0 commentaire partager
19 Juil.

Dans les coulisses de l'atelier de Pétronille

Dans les coulisses de l'atelier juin 2015

Il fait chaud dans l'atelier de Pétronille ce mois de juillet!
Mais cela n'empêche pas une activité intense autour de la maille ;-)
Avant de partir faire une pause estivale dans le nord de l'Europe, je partage avec vous un point d'étape important puisque je suis en train de concevoir et réaliser la collection automne hiver 2015-2016.
Complètement en décalage par rapport à la météo actuelle, je ne me démotive pas et je tricote plus que de raison.

Cela fait un mois que je ne quitte plus mes aiguilles à tricoter pour pouvoir vous proposer de nouvelles réalisations dès début octobre... (Il y a aura d'ailleurs un petit événement sur Chambéry pour lancer la collection... mais chut... je vous en dirai plus à la fin de l'été.)
J'ai terminé quatre nouveaux couvre-chefs, des bérets, tricotés en alpaga (tout doux et bien chauds). Ils sont tous uniques.

2015-07-19_Photo_PetronilleAH15-16_berets_tricot_alpaga_001

Pour assortir aux bérets, je viens de finir de tricoter deux cols. Il me reste encore à rentrer les fils, les bloquer et coudre les boutons.

2015-07-19_Photo_PetronilleAH15-16_cols_tricot_alpaga_001

Tout nouvellement sur mes aiguilles, je commence à tricoter un bonnet slouchy en laine et viscose de bambou. Je compte décliner le modèle en 4 coloris différents. De quoi m'occuper pendant mon escapade à Londres puis mes vacances en Suède.

A ces bonnets, je prévois d'assortir des mitaines dans le même fil et le même coloris. Encore du travail en perspective.
En effet, même si je fais une pause pendant trois semaines en dehors de l'atelier de Pétronille, je projette d'emmener avec moi pelotes et aiguilles pour avancer la nouvelle collection. Et je suis sûre que sous ces latitudes, je ne souffrirai plus des mains moites (ne pensez surtout pas que je choisis mes destinations en fonction de mon addiction à la maille!)
D'ailleurs, je vous invite à suivre les pérégrinations de Pétronille en Angleterre et en Suède ces prochains jours sur mon compte Instagram @mllepetronille
Je ne manquerai pas de vous faire partager mes visites et lieux de tricotage avec les hashtag #PetronilletricoteaLondres et #PetronilletricoteenSuede

Pour ne pas manquer un seul instant de temps disponible, je joue la sécurité en embarquant également avec moi à Stockholm un projet au crochet pendant le trajet en avion (crochet en bois bien entendu).
Il s'agit d'un petit cadeau pour un bébé qui doit arriver incessamment sous peu...

2015-07-19_Photo_Petronille_babyblanket_crochet_granny_coton_001

Enfin, je vais malheureusement devoir mettre entre parenthèse pendant mes congés le projet 365 jours. Il m'est en effet difficile de maintenir une certaine rigueur dans ce défi pendant mes vacances. Mais promis, je m'y remets à mon retour.

Je vous souhaite à tous un bel été et vous donne rendez-vous mi-août sur le blog.
En attendant, n'hésitez pas à me suivre sur Instagram!

Enregistrer

0 commentaire partager
18 Nov.

Beaucoup d'encours...

Beaucoup d'encours tricot

J'ai cette fâcheuse manie à commencer beaucoup de projets à la fois. Comme une enfant, j'adore avoir une multitude de travaux sur mes aiguilles. Résultat des courses, j'ai parfois l'impression de n'avoir que des encours et jamais rien de fini.

Je crois que je "souffre" du syndrome de contradiction du tricoteur. J'ai du mal à terminer mes ouvrages. Je suis bien sûr souvent fière et contente de voir le produit fini entre mes mains. Mais cela veut également dire que ce projet tombé de mes aiguilles ne m'appartient plus. Il commence sa propre vie ... Bref, je crois qu'il pourrait y avoir matière à psychanalyse ;-)

Quelques clichés des mes encours, qui j'espère finiront bientôt dans la boutique rejoindre les pièces uniques :

Le fameux trendy châle, finalement tricoté en double dans le fil Merino 120 de Lang yarns (acheté dans la très charmante boutique L'atelier de la fée Couzette à Chambéry)

Photo_3_Post008

Le tout-début du gilet cocooning inspiré du Simple crochet Shrug, vu sur le blog All about Ami. J'ai finalement opté pour la version tricotée en fil light de Phildar.

Photo_4_Post008

Et pour finir la photo d'un projet au crochet terminé ce week-end et porté pour la première fois hier (et oui, cela m'arrive de trouver le temps de finir des choses pour moi...)

Photo_2_Post008

Surtout, rassurez-moi et dites-moi que je ne suis pas la seule à souffrir du syndrome de contradiction du tricoteur ;-)

 

Enregistrer

0 commentaire partager