Articles associés à la catégorie : Regards croisés

20 Avr.

Exposition INterfaces

exposition Interfaces

©PictYourCompany

 

Il y a tout juste un an, mon ami artiste-peintre Roch me demandait de rejoindre son projet d’exposition collaborative dans un lieu patrimonial de Chambéry.
Il tenait à ce que j’expose mon travail en tant que jeune designer tricot.
Je me suis alors tout de suite posée la question de ma légitimité à exposer mes modèles au milieu des œuvres d’artistes plasticiens.
Est-ce vraiment ma place ? Comment le tricot va-t-il être perçu parmi des œuvres d’art contemporaines ? Mon travail ne va-t-il pas être mal jugé ?
Or, Roch a su, à force d’arguments me convaincre que mon travail était selon ses mots « un art à part entière et que mes créations avaient totalement changé son regard sur le tricot ». Il tenait d’ailleurs particulièrement à reprendre le terme d’« arts de la maille ».
C’est alors avec un grand plaisir que j’accepte d’exposer mes prototypes de design de tricot lors de l’exposition/événement INterfaces du 27 avril au 5 mai à la Chapelle Vaugelas de Chambéry (73).

Le fait d'exposer dans une scénographie particulière mes modèles tricotés est l’occasion pour moi de mettre en avant le tricot comme un métier d’art à part entière.

Ce n’est pas facile d’expliquer à mon entourage que j’ai construit un projet entrepreneurial autour des arts de la maille. Très vite, certains préjugés sur le tricot reviennent. Le tricot est perçu avant tout comme une activité domestique de loisirs créatifs. Comment pourrais-je donc vivre de ce travail ?
Même au sein des personnes du troisième âge, les préjugés sont forts. J’ai entendu il n’y a pas si longtemps lors d’un tricothé : « Mais on ne peut pas faire du tricot son métier ! Personne n’acceptera de payer si cher pour avoir un tricot fait-main ! » ou alors « Le tricot ce n’est pas un métier, c’est juste du tricot… »
Petit à petit, au fil des discussions, je convaincs peu à peu les tricoteur.ses et les autres que c’est un art qui a bien évolué et que surtout une jeune génération s’y intéresse beaucoup. Que ces jeunes tricoteur.ses recherchent des modèles à tricoter modernes et aux techniques nouvelles auprès de créateurs indépendants.
Longtemps le tricot en France a été une pratique féminine et domestique. Contrairement à d’autres arts du fil, le tricot ne sortait pas de la maison. Et c’est surtout pour cette raison que le tricot est resté l’apanage des femmes au foyer. Par ailleurs, les matières utilisées étaient souvent mal appréciées : laine qui pique, acrylique rêche. Le modèle tricoté à la main était rarement associé à la mode chic et moderne.

Tout ceci a bien changé depuis le début des années 2000, notamment sous l’influence des designers indépendants des USA et du nord de l’Europe. Les créateurs ont adapté les techniques de tricot. Ils ont inventé des designs modernes et surtout réhabilité les fils à tricoter naturels haut-de-gamme (cf post "Les fils à tricoter") L’engouement pour la pratique du tricot est de plus en plus important.
En réalité, les nouveaux designers tricot n’ont pas inventé l’eau chaude. Ils se sont simplement réapproprié un patrimoine culturel des techniques de tricot au service de formes plus contemporaines. Le patrimoine mondial des arts de la maille est extrêmement riche. Il suffit de feuilleter les dictionnaires et encyclopédies des points de tricot du monde entier pour se rendre compte de tout ce savoir-faire qui a traversé les époques. Je serais alors très fière de pouvoir contribuer à mettre en valeur ce patrimoine culturel et d’utiliser toutes ces techniques pour réaliser des modèles au tricot chics et élégants et qui valorisent les arts de la maille.

Contrairement à d’autres métiers de la mode comme la couture, la broderie, la dentelle, le tissage… le tricot n’est pas reconnu comme métiers d’art par l’Institut National des Métiers d’Arts. Cela serait un beau pari de contribuer à le faire intégrer à la liste des métiers d’art, mais pour cela il demeure encore beaucoup de travail et de questions à résoudre, comme notamment celle de la formation professionnelle…

Définition Métiers d'Arts

2 commentaires partager
11 Août

Mlle Pétronille au festival Le Lot et la laine 2017

Festival le Lot et la laine

©PictYourCompany

 

Rendez-vous incontournable de 2017 pour les amateurs inconditionnels de la laine et du fil, Le festival du Lot et la laine a répondu à toutes mes espérances. Un site magnifique au cœur des causses du Quercy accueillant plus de 60 exposants, passionnés par la laine et leur métier, désireux de partager leur passion avec les nombreux visiteurs du week-end.

La découverte d’une magnifique vallée :

Ma première réaction en arrivant sur place, fut de m’émerveiller de la beauté des paysages de la vallée du Célé, au cœur des causses du Quercy : promontoires rocheux et grands plateaux de forêts denses de vieux chênes. L’impression de s’enfoncer dans la nature en suivant des cordons de bitume où les panneaux des sites patrimoniaux sont plus nombreux que ceux de signalisation routière. Le Lot est extrêmement riche de sites touristiques !

Les Lodges du mas de Nadal

©Serge Charonnat

Nous nous sommes établis en hauteur, au-dessus du petit village de Sauliac-sur-Célé dans un camping situé au milieu d’un maquis, en pleine nature, Les Lodges du Mas de Nadal Les propriétaires du camping ont su faire de ce lieu un vrai havre de paix où les atours du site naturel égalent la très grande qualité du service. Les magnifiques lodges se fondent parfaitement dans les arbres, tout comme les tentes de camping. Aucun véhicule motorisé ne vient perturber la quiétude des lieux. Au sein du camping, les propriétaires nous accueillent dans leur bistrot, de très bonne qualité, pour un dîner en terrasse avec vue panoramique sur les causses au moment du coucher de soleil.

Dès le samedi matin, depuis ce camp de base, en compagnie de Josette Darlay  designer tricot établie à Aix-les-Bains, nous empruntons un sentier pour rejoindre le site du musée du Cuzals accueillant le festival. Là encore, je ne suis pas au bout de mes surprises. Sur le chemin de randonnée nous découvrons les charmes du vieux village de Sauliac-sur-Célé accroché au plateau. C’est une très belle découverte.Le Lot et la laine Vieux Sauliac

Un week-end riche en rencontres et découvertes laineuses :

Le Lot et la laine chemin de randonnéeeAprès une petite randonnée de 50 minutes, nous atteignons enfin le site du festival.
Le site est immense, en plein air, il s’agit d’un écomusée retraçant l’histoire de la vie rurale quercynoise. Les stands des exposants sont répartis sur les différents espaces autour du vieux château. Le Lot et la laine Musée du Cuzals

Avec Josette, nous ne manquons pas de nous rendre sur le stand d’Émilie Dame Biscuit pour goûter à ses divines douceurs qui vont disparaître dès la première journée du festival ;-)
Ensuite, nous entamons une tournée minutieuse des stands pour n’en rater aucun. Très vite, nous ne pouvons résister aux merveilles laineuses qui sont exposées et les premiers craquages arrivent. Nous profitons également de la disponibilité des exposants qui ont à cœur de nous raconter leur métier. Leurs témoignages sont d’une grande richesse et nous font prendre conscience du dynamisme des artisans créateurs du fil et de la laine en France : teinturières, fileuses, éleveurs et producteurs, artisans textiles, designers… Nous nous réjouissons de voir cet engouement pour ces métiers et surtout la place que prennent les jeunes dans cette économie.Le Lot et la laine Exposants

Au fil de la tournée des stands, nous rencontrons également des tricopines. Je suis ravie de faire la connaissance "en vrai" des podcasteuses Laurence de Lo.la.cha et Marie-Christine de MacriSerinde. Je suis très contente de retrouver Cécile de Que font me mains que j’avais eu la chance de rencontrer au salon AEF cet hiver. Grâce à elle, j’ai fait l’heureuse rencontre de Nathalie (Mamoutese sur IG) et Françoise (Cachou33 sur IG). Nous nous retrouvons en fin de journée à l’ombre sous les arbres pour tricoter un peu, pour nous faire découvrir nos nouveaux trésors et surtout partager une bonne séance de rires.
Ce sont les rencontres que je retiens particulièrement de ce week-end, avec les talentueuses teinturières et designers et aussi les nombreuses passionnées du fil et du tricot, nouvelles tricopines. Je remercie d’ailleurs particulièrement Julie de nous avoir raccompagnées au camping le samedi soir ;-)

Mon butin de laines
- Mon premier craquage fut pour le très beau combo de Squirrel's Yarns, en base Merisier Fing : 50 Superwash et 50% soie. Coloris Croiser la loutre et Œuf de caille. Une merveille de douceur, légèrement duveteuse que j’imagine bien dans un design autour du cou ;-)
- Mon achat suivant s’est porté sur un écheveau teint par la charmante Marie-Line de Purple Laine. Il s’agit d’une base Donegal Sock BFL en coloris Cerise. Une envie de design de mitaines… voire plus…Le Lot et la laine Butin laines
- Ensuite, j’ai totalement flashé sur le travail d’Ingrid de la marque Lilou. J’ai opté pour un écheveau de Single Fingering 100% SW Merino, coloris Nerves of Steel. Je projette un modèle pour le printemps, pourquoi pas une shawlette à un écheveau…
- J’ai terminé mes achats du samedi au stand de Candy wool avec une équipe de folles tentatrices ! J’ai opté pour un combo de mini skeins Candy Cane 100% Mérinos dans une nuance orangée. Un design de fades ou de rayures… à voir…Le Lot et la laine butin laines
- Le lendemain, je suis revenue avec le chéquier pour acheter une pelote de pure soie Tasar teint naturellement à la cochenille par les Soies de Marie. J’imagine bien un design de petit top léger pour l’été.
-Enfin, le magnifique écheveau vu la veille était encore là sur le stand de Fil du Bon’R. Je me suis alors dit qu’il m’était destiné. Il s’agit d’un écheveau 100% mérinos des Alpes teint à la main écologiquement à Marseille dans le coloris Récolte des noisettes. Comment résister ? Il finira sûrement dans un design à porter autour du cou ou sur les épaules.Le Lot et la laine butin laines

Je tiens à dire que j’ai dû faire des choix, très difficiles. J’ai renoncé à de nombreuses tentations. A chaque stand visité, j’imaginais déjà ces beaux fils finir sur mes aiguilles et dessiner de nouveaux modèles. Je note dans mon coin de tête de programmer une visite à Lyon pour les prochaines portes ouvertes de Vilaines et d’être en alerte pour la prochaine vente de By Simone car je jalouse Josette pour ses beaux écheveaux de mohair.

Maintenant j’ai les aiguilles qui me démangent… il ne reste plus qu’à me mettre au travail !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires partager
13 Déc.

Le projet Smooth’Out

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de partager avec vous le très beau projet Smooth'Out.

Ce projet n'est pas le mien mais celui d'une talentueuse blogueuse Anouck du blog Smoothome.

Elle travaille actuellement sur la création d'une plateforme Internet collective regroupant l'ensemble des acteurs de la laine. Selon elle, l'idée est simple : "Valoriser le savoir-faire et promouvoir le travail des artisans autour du tricot. Pour explorer les ressources culturelles autour du tricot et encourager un achat plaisir allié au plaisir de faire."

J'ai eu la chance d'être contactée par Anouck désireuse d'intégrer mon portrait de créatrice tricot à sa plateforme Smooth'Out. Je vous invite donc à prendre le temps de découvrir la préfiguration de ce site sur le blog d'Anouck  https://smoothome.wordpress.com/2016/11/23/le-projet-smoothout/.

Vous y découvrirez par ailleurs son bel univers du tricot et de l'illustration.

logo smoothome

Je suis totalement séduite par cette idée de regrouper les acteurs du tricot et de la laine sur un site ressource et je me sens très proche des valeurs que défend Anouck. Je ne peux donc que lui souhaiter beaucoup de succès dans cette entreprise Smooth'Out! ... et nous attendons avec impatience la mise en ligne du site :-)

Enregistrer

Enregistrer

0 commentaire partager
21 Avr.

Où se rencontrer pour tricoter?

En 2012, j'ai eu la chance de découvrir une très heureuse initiative à Chambéry, un rendez-vous régulier pour tricoter autour d'un verre avec d'autres passionnés; l'apéro tricot du BA b'Art devenu aujourd'hui l'apéro tricot de Chambéry. Créé par la talentueuse Éloïse, ce rendez-vous est devenu mon moment préféré pour rencontrer des tricoteu(r)ses et crocheteu(r)ses de tout âge et tout horizon. Le principe est simple, il suffit d'avoir envie de partager sa passion pour les petites mailles. Notre groupe ne cesse d' évoluer au fil des rendez-vous avec de nouvelles recrues à chaque fois. Nous nous réunissons dans un café restaurant (Le Bruit qui court) deux fois par mois, accompagnés de nos encours ou avec l'envie de réaliser des projets particuliers. Dernièrement nous avons crocheté ensemble une couverture granny pour une de nos amies de l’apéro tricot. Nous avons également organisé à plusieurs reprises des yarn bombing à Chambéry. Ces moments de convivialité et de partage sont la preuve que les arts de la maille sont créateurs de liens. Chacun partage ses talents et compétences avec les autres. Personne n'est avare de conseils et de coups de main, bien au contraire!

2015_04_14_Photo_AperoTricotChambery_YarnBombing2014

Parfois, des accros de la maille de passage viennent nous rejoindre et des fidèles des apéros tricots partent pour de nouveaux horizons. Pour ces nomades du tricot, ils ne rêvent que d'une chose; se retrouver pour tricoter.

Voici donc un petit tour d'horizon de ce même genre d'initiatives dans le coin et un peu plus loin dans la région, en espérant que ces rendez-vous existent toujours.

CHAMBÉRY :
- Cha... tricote au Café Chabert (41 rue Basse du Château), un mardi par mois (de 9h15 à 11h15). Prochaines dates 5 mai et 5 juin 2015.
- Tricote ta bib! à la Médiathèque J.J. Rousseau, tous les jeudis de 12h30 à 14h30.
- Banzaï café tricot, au Banzaï café (64 fbg Montmélian)

 ANNECY :
- Tricot-thé à Annecy, http://tricotannecy.canalblog.com/

THONON LES BAINS (74) :
- Tricot thé de Thonon, Evian et les environs, lesmaillesduleman.wordpress.com

GRENOBLE :
- Rencontre Greblogueuses, http://greblogueuses.canalblog.com/
- Maille à part, http://mailleapart.fr/

BOURGOIN-JALLIEU (38) :
- Apérot tricot à l'atelier de Flora (18 avenue Maréchal Leclerc)
Prochaine date : 28 avril à 18h30

 LYON :
- Apéro tricot "Knitting Party" de Guillmette et Nyack au Café Marmot (51 rue de la Charité Lyon 2)
- Apéro tricot de "Moments de libération du fil", http://liberationdufil.canalblog.com/

Et surtout, n'hésitez pas à me faire part de vos bon plans pour se retrouver pour tricoter dans votre région!

©SandrinePerez

©SandrinePerez

 

 

 

 

Enregistrer

1 commentaire partager