16 Jan.

Bien choisir son matériel : la trousse à outils

©PictYourCompany

 

Depuis que je donne des cours et ateliers de tricot, je prends conscience combien il est important d’accompagner les pratiquants dans l’acquisition des bons outils. Au début, alors que nous ne savons pas encore si le tricot va entrer dans notre vie quotidienne, nous choisissons souvent d’apprendre les bases du tricot avec du matériel de seconde main hérité des grand-mères, tantes ou voisines. Puis au fur et à mesure de l’avancée dans la découverte des techniques et modèles, nous nous rendons compte que ces  aiguilles droites ne suffisent plus. C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui d’ouvrir ma trousse de tricoteuse et de vous guider dans le choix de votre matériel.

Les aiguilles

Pour la plupart,  nous débutons le tricot avec des aiguilles droites. Elles sont peu coûteuses voire données par notre entourage. C’est bien suffisant pour apprendre. Toutefois, je peux vous conseiller de privilégier des aiguilles pas trop longues (25 à 35 cm) et pas trop glissantes. Autre élément important, on débute souvent avec des laines d’épaisseur moyenne et donc avec des aiguilles de diamètre 4 à 6 mm.

Très vite, lorsque vous allez avancer dans vos projets de tricot et que vous allez devenir accro – je vous préviens le tricot est une pratique addictive  – vous allez vous rendre compte que vous avez envie de tricoter des modèles en circulaire et surtout dans des laines plus fines. Vous allez vouloir acquérir des aiguilles circulaires dans tous les diamètres.

Je vous recommande alors de faire votre premier investissement de tricoteuse, certes important mais que vous ne regretterez pas. Il s’agit d’un kit d’aiguilles circulaires interchangeables. Ce kit se présente sous la forme d’aiguilles de diamètres différents avec embout, de plusieurs câbles souples de longueurs différentes et de clés de serrage. Il suffit alors de composer les aiguilles selon vos besoins et selon les recommandations du patron. Le système de fixation des embouts est variable selon les marques. Cette possibilité d’avoir sous la main une variété de combinaison d’aiguilles à tricoter est très pratique. Ensuite, vous aurez sûrement besoin d’ajouter des câbles à votre kit, mais il s’agit d’achat peu coûteux.

©AurélieFollain

Les aiguilles de ces kits sont proposées dans différentes matières : bambou, bois de rose, métal inoxydable, plastique, carbone, aluminium. A vous de choisir la matière qui vous convient le mieux au contact mais également dans le passage des mailles sur l’aiguille. Certaines matières sont plus glissantes (métal inoxydable, bois de rose). Attention, les aiguilles en bois sont plus fragiles, surtout pour les petits diamètres. D’ailleurs, certains fabriquants ne les proposent pas en dessous d’un diamètre de 3,5 mm. Enfin, en fonction des marques, le bout des aiguilles est plus ou moins pointu. Les aiguilles au bout très pointu conviennent mieux au travail des fils fins et de la dentelle. Je vous conseille donc de regarder les différents kits proposés sur le marché avant d’en faire l’acquisition, le mieux étant bien sûr de pouvoir les tenir dans vos mains. N’hésitez pas à demander aux tricoteuses autour de vous de vous montrer leur matériel ! Voici une liste non exhaustive des principales marques qui proposent des kits de qualité :

KnitPro: Bon rapport qualité/prix. Pour ma part j’ai commencé avec leur kit Symfonie qui offre une bonne panoplie de diamètres d’aiguilles

Hiya Hiya: plus chers mais très appréciés pour la finesse de la pointe des aiguilles et la mobilité du câble.

Addi: le système de raccordement des aiguilles au câble se fait sans outils de serrage. Bonne panoplie de diamètres d’aiguilles

Chiaogoo : la Rolls des kits d’aiguilles circulaires interchangeables – je rêve de les essayer – Leur particularité est qu’ils proposent des kits avec des aiguilles de longueurs différentes (13 ou 10 cm). Ce kit s’adresse plutôt à des tricoteuses expérimentées.

Phildar propose également un kit d’aiguilles interchangeables et vous trouverez d’autres marques sur le web. Je ne connais malheureusement pas la qualité de ces kits. Je vous mets en garde toutefois sur le type de câble proposé, il est vraiment important que le câble soit très fin et très souple.


La trousse à aiguille

Bien ranger ses aiguilles, c’est s’assurer de ne pas les abimer et de ne pas les perdre. Certains des fabricants proposent les kits directement dans leur trousse de rangement. Voici quelques exemples :

Ces pochettes à aiguilles circulaires sont très pratiques pour le transport. Si vous le souhaitez, vous pouvez également en acquérir des plus personnalisées auprès de créateurs (sur les plateformes en ligne comme Etsy). Ou alors, vous avez des talents de couture, lancez-vous dans la réalisation d’une pochette à votre goût. J’ai réalisé la mienne grâce au tuto gratuit de Margolita : tuto pochette à aiguilles circulaires


Le petit matériel

Je vous conseille également de vous procurer une autre trousse avec tout le petit matériel de mercerie indispensable à la tricoteuse. Cette trousse est composée :

d’une jauge à aiguilles : cet outil va vous permettre de mesurer le diamètre de vos aiguilles et surtout de mesurer votre échantillon. 

d’aiguilles à laine : ces aiguilles à gros chat sont indispensables pour réaliser vos coutures et rentrer les fils. 

d’embouts à aiguilles : ces petits bouchons empêchent les mailles de glisser des aiguilles lorsqu'on range le projet. 

d’un mètre ruban 

de petits ciseaux ou coupe-fil 

d’anneaux marqueurs : très utiles pour vous repérer en début de rang sur les modèles tricotés en circulaire ou pour marquer les raglans et les motifs. 

des arrête-mailles : pour mettre vos mailles en attentes. 

d’aiguilles auxiliaires  ou aiguilles à torsades  


Les sacs à projets

Pour stocker et transporter facilement vos différents encours tricot, je vous conseille de les ranger séparément dans des sacs à projets en tissu. Cela évitera d’emmêler vos pelotes, de perdre vos mailles, de casser ou tordre vos aiguilles ou que vos tricots prennent la poussière.

Vous pouvez simplement récupérer des sacs ou pochettes en tissu publicitaires. Vous pouvez aussi faire le choix parmi de nombreuses créations fait-main plus astucieuses les unes que les autres, spécialement conçues pour les tricoteuses. Ces très beaux sacs à projet sont proposés dans les boutiques de créateur en ligne.

Enfin, si vous avez du talent, rien de vous empêche de les coudre vous-même grâce aux tutos en ligne ou lors d’ateliers créatifs.


Un panier de rangement

Lorsqu'on devient une véritable tricopathe, nous avons tendance à laisser traîner nos encours en peu partout, sur un fauteuil ou le canapé. Et là, attention aux remarques de votre entourage et surtout au risque de casse des aiguilles. C’est tellement facile de s’asseoir malencontreusement dessus ! Je vous conseille alors de dédier un espace dans votre pièce de vie dans lequel vous pourrez ranger tous vos sacs à projets. Cela peut être un beau panier ou un petit meuble placé à côté du canapé.

Pour ma part, j’ai opté pour un sac en papier 


J’espère que ces conseils vous ont été utiles.

La prochaine fois, je vous parlerai des matières premières (fils à tricoter) et des outils pour préparer vos tricots. N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos choix et de vos questions.

A bientôt et bon tricot !

0 commentaire partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 + quinze =