Articles associés au mot clé : vacances

24 Oct.

Tricot perso #6

tricot perso épisode 6

L'automne est bien installé et il est temps que je vous retrouve pour partager avec vous mes aventures de tricot perso de ces 3 derniers mois. J'avais évoqué la possibilité de transformer ce rendez-vous en format vidéo. Or, je crois que je ne me sens pas encore tout à fait en confiance pour me mettre seule à parler face à la caméra. Toutefois, c'est toujours avec autant de plaisir que je souhaite vous présenter les ouvrages tricot que je réalise sur mon temps libre.

Les projets terminés : 

Le gilet Vitamin D / Heidi Kirrmaier

Tricot perso gilet vitamin D
Tricoté dans le fil Rosários 4 Alfama coloris 21 (rose). J'ai volontairement fait le choix d'opter pour le lin afin de me tricoter un gilet estival. Le résultat est tout à fait à la hauteur de mes espérances. J'obtiens un vêtement très fluide, avec un joli drapé et surtout très frais pour l'été.
Je l'ai tricoté en aiguille 3,5 mm pour obtenir un tissu aérien. Ce fil de lin est pour moi très agréable à tricoter car plutôt souple pour une telle fibre. Il s'assouplit encore plus au fur et à mesure qu'il vit sur soi. (très bon choix par ailleurs pour tricoter en pleine canicule estivale ;-)
Ce modèle est un grand classique de Ravelry et de la communauté tricot. Je suis contente de lui donner une petite touche originale en le tricotant dans un fil végétal.
Il s'agit d'un gilet à pans qui se tricote en top-down (de haut en bas) avec une encolure à augmentations radiales constituée de jours, obtenus par un système de jetés. Ensuite, des rangs raccourcis permettent de créer les deux pans en pointe du devant. C'est donc un gilet qui ne se ferme pas.
C'est un modèle en jersey très simple à réaliser qui permet de bien appréhender la technique des rangs raccourcis. Je le recommande pour des bons débutants car les explications sont clairement rédigées. Seul petit changement que j'ai effectué : j'ai tricoté le corps avant les manches.
Bref, le gilet vitamin D est un classique à avoir dans sa garde-robe et pourquoi pas dans un fil végétal ...

Le châle Géraldine

tricot perso châle Géraldine
Ce châle est tricoté en fil mérinos fingering Féline du Chat qui Tricotecoloris Cabaret et Nocturne. C'est un projet un peu particulier car il s'agit d'une création personnelle pour un cadeau que je fais à ma sœur à l'occasion de son 40e anniversaire.
J'avais très envie de lui créer un châle rien que pour elle, avec un design exclusif. Cela m'a également permis de réaliser un modèle sans le stress de devoir rédiger ensuite le patron. Ainsi, ce tricot a bien sa place dans la rubrique tricot loisir ;-)
Il s'agit d'un châle triangulaire symétrique en top-down avec un montage en garter-tab, tricoté en aiguille 3,5. Il alterne des sections de point mousse, point de riz double et de dentelle en épis de blé. Il se termine par une bande de côte 3/1.
J'ai pris beaucoup de plaisir à le tricoter, d'une part car il s'agit d'un projet très affectif et d'autre part parce que je trouve les teintures de Camille absolument magnifiques.

Les projets en cours : 

La marinière moderne / Tricot Design MCL

tricot perso marinière moderne
Déçue d'avoir renoncé à tricoter le modèle Wrought Iron par Anna Johanna avec mes très précieuses pelotes Allure de La Bien Aimée, je suis heureuse d'avoir trouvé un autre modèle de pull pour mettre en valeur ce très beau fil, coloris Undergrowth et Parchment.
Je tricote ce pull en aiguille 3 mm car le fil est très fin. Le modèle est construit en top-down (de haut en bas). Il commence par une encolure en raglans. Un joli point texturé en semis sur le coloris principal vient donner un bel effet de matière au vêtement.
Malgré, la petite taille des aiguilles, je prends beaucoup de plaisir à tricoter ce projet, à la fois parce que les instructions sont simples et claires et aussi parce que le fil que j'ai entre les doigts est d'une extrême douceur.
Certes, le projet n'avance pas très vite mais cela ne fera que renforcer mon plaisir de le porter.

Le gilet Black Barlow / Marie Amelie Designs

tricot perso gilet black barlow
J'ai craqué pour ce modèle de gilet en col V que propose Marie-Amélie. Je comptais depuis un moment me tricoter un gilet classique noir en col V, indispensable de ma garde-robe. Je suis donc ravie de tricoter ce modèle.
La créatrice propose de tricoter ce modèle avec deux fils, dont un en mohair. Ce qui donne un effet très aérien au vêtement. Pour ma part, je souhaitais donner un effet plus structuré à mon projet et c'est pourquoi j'ai opté pour tricoter deux fils noirs dans une matière plus sèche : Bio Balance de BC GARN et Coast de HolstGarn, tricotés ensemble. Il s'agit de deux qualités en light fingering mélangeant le coton et la laine.
Je réalise mon projet en taille 85, tricoté en aiguilles 3,5 mm afin d'obtenir le même échantillon.
Pour le moment je suis très contente du résultat qui met bien en valeur la partie ajouré du devant du gilet. Le gilet est construit avec des épaules tombantes. On commence par tricoter le dos en jersey tout en utilisant des rangs raccourcis pour former la pente des épaules puis on relève les deux devants. L’encolure en V est simplement construite à l'aide d'augmentations régulières sur chaque demi-devant en points ajourés.
Ce modèle convient tout à fait à des bons débutants car les explications sont précises et très clairement rédigées.

Les chaussettes Abisko / Linda Dubec

tricot perso chaussettes Abisko
Projet à demi terminé, il s'agit de mon tricot nomade que je réalise essentiellement lors de mes trajets en train. Elles avancent donc à petite vitesse. Je les tricote en aiguilles 2 mm dans le fil à chaussette Mondim de Retrosaria coloris 207.
C'est un très joli coloris qui forme de toutes fines rayures au fur et à mesure de la progression du tricot. Le modèle est issu du très beau livre Woods de Making Stories. Il est caractérisé par un joli motif fantaisie qui court du dessus du pied jusqu'en haut de la tige. Le reste de la chaussette est tricotée en jersey.
La patron propose de commencer comme on le souhaite, c'est à dire par les orteils ou la tige. Trois options de talons sont également proposées. J'ai opté pour un montage par les orteils avec un talon en rangs raccourcis à l'Allemande.
Après avoir essayé ma première chaussette, je pense que j'aurais dû la tricoter en aiguilles 2,5. Malgré mon échantillon (tricoté en rond) correspondant, la laine étant assez peu élastique, mon pied a du mal à enfiler la chaussette. Ce n'est pas très grave car je suis bien contente du rendu et la laine est très chaude.

Et voici pour mes tricots perso été-automne 2018. Je vous donne rendez-vous en janvier pour un nouvel épisode !

5 commentaires partager
28 Juin

Tricot perso #5

tricot perso 5

Je vous retrouve pour le rendez-vous saisonnier, celui du tricot perso.  Ce moment où je vous présente les projets que je tricote sur mes temps de loisirs. Ces précieux espaces où le tricot n'est pas associé au travail mais simplement au plaisir.

Je pense qu'il s'agit de la dernière édition rédigée de cette rubrique du blog, car je songe sérieusement à la transformer en petite vidéo. La vidéo permettrait de vous présenter de manière plus vivante mes réalisations et surtout de les voir portées. Qu'en dites-vous? N hésitez pas à me faire part de votre avis sur ce sujet ;-)

Voici donc le bilan des ces 3 derniers mois :

Les projets terminés :
Le Gilet Forest Berry Jacket / Helene Arensen de Fabel Knitwear
Tricoté dans la fabuleuse laine rustique Snaeldan Nappað tógv (2-ply) coloris naturel, je suis ravie du résultat. Après l'avoir re-tricoté dans une taille supérieure, je l'adore. Il est parfaitement ajusté et le rendu de la laine renforce le cachet vintage du modèle.
J'ai trouvé les boutons parfaits en métal, tout rond (comme des boutons de bottines) à l'Atelier de la création à Lyon. Le gilet est fin mais très chaud grâce à sa composition en pure laine.
C'est un modèle de cardigan avec aisance négative. Il se tricote en bottom-up (de bas en haut), en commençant par une large bande de côtes. Les bandes de boutonnage sont tricotées en même temps que le corps. Les manches sont tricotées à part. Elle sont rassemblées au corps ensuite et on termine par l'encolure en côtes. Les deux bandes latérales de motifs sont assez simples, il suffit de suivre les explications écrites rang par rang.
En tricotant ce modèle, j'ai appris à faire des manches ballons et je me suis bien entraînée à tricoter des nopes.
Malgré les informations très succinctes, je vous encourage à tricoter ce modèle. D'ailleurs, une mise à jour du patron intègre enfin les mensurations pour chaque taille.

 tricot perso gilet forest berrytricot perso Sur un nuage 

Le Gilet Sur un nuage / Julie Partie de Lili comme tout :
Projet imprévu, impulsé par ma tricopine Josette (@Jodarlay sur Ravelry) et ma belle-soeur Valérie (@Vallylyne sur Ravelry). Cette nouvelle version vient remplacer celle que j'avais tricotée en laines Phildar.
J'ai choisi de le tricoter dans le fil Merino BB de Fonty coloris beige et j'ai trouvé mon bonheur chez Lanae tricot pour l'associer avec le fil mohair Lace de Lang en coloris vieux rose.
J'ai adoré tricoter cette version extrêmement douce, dans un coloris tendre totalement dans ma zone de confort. Cette fois-ci j'ai pris l'option des côtes fantaisies et je ne regrette pas. Cela donne un petit cachet à ce modèle tout simple et basique.
J'ai tricoté la taille XS et heureusement car il taille grand. Il faut dire que le mérinos de Fonty s'est bien étendu au blocage. Je le trouve alors un peu long. J'aurais dû l'arrêter un peu plus tôt, lorsque mon intuition me le disait. J'ai voulu être une bonne élève et j'ai préféré suivre les dimensions recommandées dans le patron. Je remarque que de plus en plus je n'aime pas porter mes pulls et mes gilets trop longs.
Peu importe, c'est un très beau pull, basique dans une couleur que j'adore, facile à tricoter (tricot repos). Il est très chaud et très douillet. Je le porte facilement avec une paire de jeans.
Un classique de pull loose à intégrer à sa garde-robe!

Les projets encours :
En ce moment sur mes aiguilles, j'ai deux gros projets et une paire de chaussettes.

Je tricote la Marinière Moderne / Marie-Christine Lévêque de Tricot Design MCL. Je la tricote dans un duo de laines de La Bien Aimée, sa fabuleuse qualité Allure, coloris Undergrowth et Parchment.
Je me régale à tricoter ce modèle : patron très bien expliqué, construction simple, et laines fabuleuses. Je tricote la taille S en aiguilles 3 pour la partie à plat, 3,5 pour le corps en circulaire et les manches.
C'est un tricot relax qui va m'accompagner pendant mes vacances. Ainsi, j'espère pouvoir le porter à la rentrée de septembre.

Je viens tout juste de monter les mailles du gilet Vitamin D de Heidi Kirrmaier. Enfin!
Finalement, j'ai opté pour une version estivale dans un fil de lin tout doux acheté chez Lanae, le fil Alfama de Rosarios 4 en coloris rose. Je suis ravie de pouvoir tricoter un fil végétal  et ainsi continuer à me confectionner des éléments pour ma garde-robe d'été.
Le rendu de l'étoffe est très fluide tout en ayant assez de maintien. Le tissu n'est pas du tout mou. Je pense qu'il conviendra parfaitement pour tricoter ce modèle. Je le tricote en taille S avec des aiguilles 3,5.

Enfin, j'ai commencé une nouvelle paire de chaussettes, le modèle Abisko Socks de Linda Dubec, issu du livre Woods de Making Stories. Je les tricote dans la laine Mondim coloris 207, fil également acheté chez Lanae Tricot. Je suis fan du rendu tricoté de cette laine et ravie d'avoir choisi un modèle avec un motif ajouré. Selon moi, le combo fonctionne à merveille. Je les tricote en taille 37 avec 56 mailles sur mes aiguilles n°2 (j'ai les pieds très fins). Je pense opter pour un talon en rangs raccourcis à l'Allemande. A suivre... 

Voilà de quoi m'occuper pendant l'été. Je vais essayer de ne prendre que des tricots perso pendant mes vacances et peut-être aussi un peu de broderie. Et vous, que mettez-vous dans vos sacs à projets de vacances?

 

0 commentaire partager
11 Août

Mlle Pétronille au festival Le Lot et la laine 2017

Festival le Lot et la laine

©PictYourCompany

 

Rendez-vous incontournable de 2017 pour les amateurs inconditionnels de la laine et du fil, Le festival du Lot et la laine a répondu à toutes mes espérances. Un site magnifique au cœur des causses du Quercy accueillant plus de 60 exposants, passionnés par la laine et leur métier, désireux de partager leur passion avec les nombreux visiteurs du week-end.

La découverte d’une magnifique vallée :

Ma première réaction en arrivant sur place, fut de m’émerveiller de la beauté des paysages de la vallée du Célé, au cœur des causses du Quercy : promontoires rocheux et grands plateaux de forêts denses de vieux chênes. L’impression de s’enfoncer dans la nature en suivant des cordons de bitume où les panneaux des sites patrimoniaux sont plus nombreux que ceux de signalisation routière. Le Lot est extrêmement riche de sites touristiques !

Les Lodges du mas de Nadal

©Serge Charonnat

Nous nous sommes établis en hauteur, au-dessus du petit village de Sauliac-sur-Célé dans un camping situé au milieu d’un maquis, en pleine nature, Les Lodges du Mas de Nadal Les propriétaires du camping ont su faire de ce lieu un vrai havre de paix où les atours du site naturel égalent la très grande qualité du service. Les magnifiques lodges se fondent parfaitement dans les arbres, tout comme les tentes de camping. Aucun véhicule motorisé ne vient perturber la quiétude des lieux. Au sein du camping, les propriétaires nous accueillent dans leur bistrot, de très bonne qualité, pour un dîner en terrasse avec vue panoramique sur les causses au moment du coucher de soleil.

Dès le samedi matin, depuis ce camp de base, en compagnie de Josette Darlay  designer tricot établie à Aix-les-Bains, nous empruntons un sentier pour rejoindre le site du musée du Cuzals accueillant le festival. Là encore, je ne suis pas au bout de mes surprises. Sur le chemin de randonnée nous découvrons les charmes du vieux village de Sauliac-sur-Célé accroché au plateau. C’est une très belle découverte.Le Lot et la laine Vieux Sauliac

Un week-end riche en rencontres et découvertes laineuses :

Le Lot et la laine chemin de randonnéeeAprès une petite randonnée de 50 minutes, nous atteignons enfin le site du festival.
Le site est immense, en plein air, il s’agit d’un écomusée retraçant l’histoire de la vie rurale quercynoise. Les stands des exposants sont répartis sur les différents espaces autour du vieux château. Le Lot et la laine Musée du Cuzals

Avec Josette, nous ne manquons pas de nous rendre sur le stand d’Émilie Dame Biscuit pour goûter à ses divines douceurs qui vont disparaître dès la première journée du festival ;-)
Ensuite, nous entamons une tournée minutieuse des stands pour n’en rater aucun. Très vite, nous ne pouvons résister aux merveilles laineuses qui sont exposées et les premiers craquages arrivent. Nous profitons également de la disponibilité des exposants qui ont à cœur de nous raconter leur métier. Leurs témoignages sont d’une grande richesse et nous font prendre conscience du dynamisme des artisans créateurs du fil et de la laine en France : teinturières, fileuses, éleveurs et producteurs, artisans textiles, designers… Nous nous réjouissons de voir cet engouement pour ces métiers et surtout la place que prennent les jeunes dans cette économie.Le Lot et la laine Exposants

Au fil de la tournée des stands, nous rencontrons également des tricopines. Je suis ravie de faire la connaissance "en vrai" des podcasteuses Laurence de Lo.la.cha et Marie-Christine de MacriSerinde. Je suis très contente de retrouver Cécile de Que font me mains que j’avais eu la chance de rencontrer au salon AEF cet hiver. Grâce à elle, j’ai fait l’heureuse rencontre de Nathalie (Mamoutese sur IG) et Françoise (Cachou33 sur IG). Nous nous retrouvons en fin de journée à l’ombre sous les arbres pour tricoter un peu, pour nous faire découvrir nos nouveaux trésors et surtout partager une bonne séance de rires.
Ce sont les rencontres que je retiens particulièrement de ce week-end, avec les talentueuses teinturières et designers et aussi les nombreuses passionnées du fil et du tricot, nouvelles tricopines. Je remercie d’ailleurs particulièrement Julie de nous avoir raccompagnées au camping le samedi soir ;-)

Mon butin de laines
- Mon premier craquage fut pour le très beau combo de Squirrel's Yarns, en base Merisier Fing : 50 Superwash et 50% soie. Coloris Croiser la loutre et Œuf de caille. Une merveille de douceur, légèrement duveteuse que j’imagine bien dans un design autour du cou ;-)
- Mon achat suivant s’est porté sur un écheveau teint par la charmante Marie-Line de Purple Laine. Il s’agit d’une base Donegal Sock BFL en coloris Cerise. Une envie de design de mitaines… voire plus…Le Lot et la laine Butin laines
- Ensuite, j’ai totalement flashé sur le travail d’Ingrid de la marque Lilou. J’ai opté pour un écheveau de Single Fingering 100% SW Merino, coloris Nerves of Steel. Je projette un modèle pour le printemps, pourquoi pas une shawlette à un écheveau…
- J’ai terminé mes achats du samedi au stand de Candy wool avec une équipe de folles tentatrices ! J’ai opté pour un combo de mini skeins Candy Cane 100% Mérinos dans une nuance orangée. Un design de fades ou de rayures… à voir…Le Lot et la laine butin laines
- Le lendemain, je suis revenue avec le chéquier pour acheter une pelote de pure soie Tasar teint naturellement à la cochenille par les Soies de Marie. J’imagine bien un design de petit top léger pour l’été.
-Enfin, le magnifique écheveau vu la veille était encore là sur le stand de Fil du Bon’R. Je me suis alors dit qu’il m’était destiné. Il s’agit d’un écheveau 100% mérinos des Alpes teint à la main écologiquement à Marseille dans le coloris Récolte des noisettes. Comment résister ? Il finira sûrement dans un design à porter autour du cou ou sur les épaules.Le Lot et la laine butin laines

Je tiens à dire que j’ai dû faire des choix, très difficiles. J’ai renoncé à de nombreuses tentations. A chaque stand visité, j’imaginais déjà ces beaux fils finir sur mes aiguilles et dessiner de nouveaux modèles. Je note dans mon coin de tête de programmer une visite à Lyon pour les prochaines portes ouvertes de Vilaines et d’être en alerte pour la prochaine vente de By Simone car je jalouse Josette pour ses beaux écheveaux de mohair.

Maintenant j’ai les aiguilles qui me démangent… il ne reste plus qu’à me mettre au travail !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 commentaires partager
18 Août

Tricot de vacances

Tricot de vacances en Suède

Et voilà, les vacances sont bel et bien terminées. Heureuse d'avoir passé ces trois dernières semaines dans le nord de l'Europe, d'abord quelques jours à Londres, puis deux semaines en Suède. Peut-être avez-vous pu suivre les pérégrinations de Pétronille sur Instagram? Je vous invite sinon à jeter un œil par ici #petronilletricoteaLondres et #petronilletricoteenSuede.

Je pensais pendant cette pause estivale avoir du temps devant moi pour le tricot de vacances, c'est à dire pour Pétronille d'avancer sérieusement la prochaine collection automne-hiver. Or, c'est très difficile lorsqu’on découvre un nouveau pays de trouver tout le temps nécessaire pour la pratique du tricot au milieu des visites et des rencontres. Finalement, les moments les plus propices pour le tricot de vacances demeurent les temps de trajet (train, bus, avion), les temps de connexions dans les gares et aéroports, puis les moments de pause dans les cafés et sur la plage.

Tout ça pour dire que j'ai avancé un peu sur mes projets mais pas autant que je me l'avais imaginé. Heureusement, pour de bonnes raisons!

Voici donc les réalisations terminées pendant mes vacances : 2 bonnets slouchy et 2 paires de mitaines.

2015-08-18_Blog_Petronille_AH1516_tricot_bonnetslouchy_001

2015-08-18_Blog_Petronille_AH1516_tricot_mitaines_001

J'ai également bien avancé la baby blanket au crochet pour Émile, né le 23 juillet et que je dois rencontrer pour la première fois début septembre.

2015-08-18_Blog_Petronille_tricotperso_BabyBlanket_Emile

Enfin, les vacances furent aussi l'occasion de prendre le temps de visiter quelques boutiques de laines et de faire quelques achats pour des futurs projets personnels. J'ai été très raisonnable et craqué sur le très beau coloris céladon (34.0174) en Merino 120 de chez Lang Yarns, acheté dans une charmante boutique à Aix les Bains : Côté Fil.

Surtout j'ai rapporté de Suède deux magnifiques petits écheveaux de fil teinté à la main en 100% Merino de chez Koigu sûrement destinés à devenir un châle. Je les acheté dans la très grande et belle boutique Strikk Garn à Göteborg (Vallgatan 23).

2015-08-18_Blog_Petronille_tricotperso_LangYarns_Merino120  2015-08-18_Blog_Petronille_tricotperso_Koigu_Merino

Maintenant, il est l'heure de se remettre au travail avec les bonnes résolutions de la rentrée. Les portes de la boutique de Pétronille sur Etsy sont à nouveau ouvertes! N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à en parler autour de vous ;-)

Merci et à bientôt.

Enregistrer

0 commentaire partager
19 Juil.

Dans les coulisses de l'atelier de Pétronille

Dans les coulisses de l'atelier juin 2015

Il fait chaud dans l'atelier de Pétronille ce mois de juillet!
Mais cela n'empêche pas une activité intense autour de la maille ;-)
Avant de partir faire une pause estivale dans le nord de l'Europe, je partage avec vous un point d'étape important puisque je suis en train de concevoir et réaliser la collection automne hiver 2015-2016.
Complètement en décalage par rapport à la météo actuelle, je ne me démotive pas et je tricote plus que de raison.

Cela fait un mois que je ne quitte plus mes aiguilles à tricoter pour pouvoir vous proposer de nouvelles réalisations dès début octobre... (Il y a aura d'ailleurs un petit événement sur Chambéry pour lancer la collection... mais chut... je vous en dirai plus à la fin de l'été.)
J'ai terminé quatre nouveaux couvre-chefs, des bérets, tricotés en alpaga (tout doux et bien chauds). Ils sont tous uniques.

2015-07-19_Photo_PetronilleAH15-16_berets_tricot_alpaga_001

Pour assortir aux bérets, je viens de finir de tricoter deux cols. Il me reste encore à rentrer les fils, les bloquer et coudre les boutons.

2015-07-19_Photo_PetronilleAH15-16_cols_tricot_alpaga_001

Tout nouvellement sur mes aiguilles, je commence à tricoter un bonnet slouchy en laine et viscose de bambou. Je compte décliner le modèle en 4 coloris différents. De quoi m'occuper pendant mon escapade à Londres puis mes vacances en Suède.

A ces bonnets, je prévois d'assortir des mitaines dans le même fil et le même coloris. Encore du travail en perspective.
En effet, même si je fais une pause pendant trois semaines en dehors de l'atelier de Pétronille, je projette d'emmener avec moi pelotes et aiguilles pour avancer la nouvelle collection. Et je suis sûre que sous ces latitudes, je ne souffrirai plus des mains moites (ne pensez surtout pas que je choisis mes destinations en fonction de mon addiction à la maille!)
D'ailleurs, je vous invite à suivre les pérégrinations de Pétronille en Angleterre et en Suède ces prochains jours sur mon compte Instagram @mllepetronille
Je ne manquerai pas de vous faire partager mes visites et lieux de tricotage avec les hashtag #PetronilletricoteaLondres et #PetronilletricoteenSuede

Pour ne pas manquer un seul instant de temps disponible, je joue la sécurité en embarquant également avec moi à Stockholm un projet au crochet pendant le trajet en avion (crochet en bois bien entendu).
Il s'agit d'un petit cadeau pour un bébé qui doit arriver incessamment sous peu...

2015-07-19_Photo_Petronille_babyblanket_crochet_granny_coton_001

Enfin, je vais malheureusement devoir mettre entre parenthèse pendant mes congés le projet 365 jours. Il m'est en effet difficile de maintenir une certaine rigueur dans ce défi pendant mes vacances. Mais promis, je m'y remets à mon retour.

Je vous souhaite à tous un bel été et vous donne rendez-vous mi-août sur le blog.
En attendant, n'hésitez pas à me suivre sur Instagram!

Enregistrer

0 commentaire partager